Table ronde: Les enjeux du sonore dans l'Éducation


LUNDI 23 MARS 2020 à 19H

TABLE RONDE: Les enjeux du sonore dans le système éducatif



INVITÉS:

- Vincent Bouchard-Valentine, professeur de musique à l'UQAM.
- Ingrid Verduyckt, professeure adjointe à l'École d'orthophonie et d'audiologie.
- Romain Dumoulin, acousticien au CIRMMT de Mc Gill.
- Emmanuelle Lizère, directrice artistique du Vivier et médiatrice durant la table ronde
- Valerie Restrepo, directrice de l'école du Collège International Marie de France
- Pascale Goday, enseignante en éducation musicale et chant chorale et doctorante à l'UQAM


PROPOS:

Le son et l’écoute sont-ils suffisamment pris en compte dans l’éducation? Quelles perspectives souhaitons-nous offrir aux jeunes générations en matière d’éducation relative à l’environnement sonore ? Des alertes sont données, des enquêtes sont effectuées, des outils sont proposés, toutefois, aucune prescription officielle ne relie ces éléments et ne balise, pour le milieu scolaire, une démarche éducative qui favoriserait une meilleure prise de conscience de l’environnement sonore tout au long de la scolarité de l’élève. 
Quels impacts le son a-t-il sur l’enfant ? Comment les acteurs liés aux constructions d’établissements scolaires prennent-ils en considération cette dimension ? Comment peut-on accompagner les enfants dans cette prise de conscience nécessaire ? Qu’entend-on par pollution sonore, comment la situer par rapport à la psychologie sonore de chacun ? Peut-on jouir du son, utiliser sa richesse et se protéger de ses excès ? L’éducation musicale peut-elle tenir un rôle déterminant dans l’appréhension et la compréhension du sonore ?
En donnant l’opportunité aux enfants d’apprivoiser le processus de cette soumission consentie par ignorance, nous contribuons à former les acteurs d’une nouvelle société fondée sur l’écoute et le partage dans le respect des différences de chacun. 


EN SAVOIR PLUS SUR LES CONFÉRENCIERS.IÈRES:



Vincent Bouchard-Valentine est professeur de pédagogie musicale au Département de musique de l’Université du Québec à Montréal. Spécialiste des fondements théoriques de l’éducation musicale scolaire, il a développé une expertise originale dans les modèles d’enseignement de la création sonore, notamment avec les structures sonores des frères Baschet et l’application pour iPad fonofone du compositeur Yves Daoust. Il s’intéresse également aux relations entre l’éducation musicale et l’éducation relative à l’environnement à travers une proposition inédite d’éco-éducation musicale. Il est chercheur régulier au Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté et à l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique.

Ingrid Verduyckt est professeure adjointe à l’École d’orthophonie et d’audiologie, chercheuse au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) et chercheure associée au BRAMS. Récipiendaire du prix Fortissimo Jeune chercheur 2019, madame Verduyckt développe des projets intersectoriels avec un important volet d’innovation.
Les intérêts de recherche de madame Verduyckt concernent le développement et l’implantation de pratiques novatrices en orthophonie afin d’améliorer la participation sociale des personnes atteintes d’un trouble de communication. Elle s’intéresse également aux paysages sonores en milieux scolaires et leur impact sur la communication, les apprentissages et le bien-être.

Romain Dumoulin est un acousticien qui travaille actuellement au Centre Interdisciplinaire de Recherche en Musique, Médias et Technologie de l'Université McGill. Après avoir obtenu une maîtrise en acoustique architecturale et environnementale de l'Université Pierre et Marie Curie à Paris, il a travaillé comme consultant en acoustique pour plusieurs firmes à Montréal. Plus récemment, il était technicien en contrôle du bruit dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal à Montréal, gérant les plaintes et les problèmes de bruit pour l'un des arrondissements les plus denses et les plus bruyants de Montréal. En 2014, il a complété une deuxième maîtrise au laboratoire de recherche CRITIAS, à l'École de technologie supérieure (ÉTS) avec une thèse de recherche sur l’utilisation des téléphones intelligents pour la mesure de niveaux de bruit. Depuis 2011, il a été conseiller pour plusieurs projets de recherche au Département des sciences architecturales de l'Université Ryerson et avec l'Université McGill / ÉTS en tant que responsable technique du projet Musikiosk et consultant du projet “Ville Sonore”. Ses travaux de recherche actuels portent sur les politiques de bruit urbain, l'acoustique architecturale et les systèmes de son spatialisés.

Diplômée de musique, de musicologie, d’art en thérapie, psychopédagogie et de pédagogie, Emmanuelle Lizère s'est d'abord consacrée à l'enseignement avant de s'intéresser à la création de spectacles musicaux pour enfants. Son action pédagogique, ses disques et ses spectacles l’amènent à collaborer avec de nombreux musiciens, compositeurs et institutions françaises et internationales travaillant dans le domaine de la création contemporaine, comme L’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique Musique (Ircam), la Fondation Royaumont, le Théâtre des Champs-Élysées, le festival Manca à Nice ou le Centre Georges Pompidou.

Installée à Montréal depuis 2009, elle poursuit ici son travail de création et joue régulièrement au Festival petits Bonheurs, Festival Accès Asie et en collaboration avec la SMCQ. Elle mène également de nombreuses activités de médiation culturelle pour des concerts de musiques nouvelles dans le cadre du Vivier, pour Accès Culture et différents ensembles musicaux. Elle y propose des ateliers de sensibilisation et des rencontres avec le public et développe des outils numériques de découverte et de pratique des musiques nouvelles. Depuis 2019, elle assure la direction artistique du Vivier.


Pascale Goday est enseignante en éducation musicale et chant choral au Collège international Marie de France à Montréal. Musicienne-pédagogue, doctorante à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle est titulaire d’un Master2 en musique (Université Toulouse Jean Jaurès), du Capes d'éducation musicale et de chant choral (Ministère de l’Éducation Nationale), d’un prix de hautbois (CRR de Montauban). Rompue aux techniques de direction de chœur et de l’improvisation non idiomatique, elle est dédicataire de plusieurs pièces de musique contemporaine pour voix soliste. Son travail de recherche sur "Une approche de l'écologie sonore adaptée à l'école" lui a valu de remporter les prix de l'innovation pédagogique en mai 2019 attribué par la Fédération des Établissements d'Enseignement Privés du Québec et le Prix Initiative dans le cadre du Prix  Essor de Reconnaissance 2019 attribué par les ministères québécois de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur et de la Culture et des Communications. Elle est nouvellement présidente de l’association la  Semaine du son Canada. 










Messages les plus consultés

Image